Fils de médecin

Nos enfants ont eu quelques maladies, bénignes ou graves. Henri notamment est tombé malade pendant que son père mobilisé jouait bien malgré lui au petit soldat. La femme médecin, trouvée pour le remplacer, affolée par la responsabilité qui lui incombait, fit un traitement carabiné : piqures, potions susceptibles de guérir une demi douzaine de maladies. Ce fut une chance qu’il retrouve la santé après une telle avalanche ; et encore n’est-il pas impossible qu’il en garde encore quelque poison secret et que cela n’ait été la cause de son manque de vitalité !

Publié dans : Henri |le 16 mars, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

alteregocentrique |
Fantasmes d'homme.......Rêv... |
Langue de pute...? |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Unissons nous pour sauver l...
| mimille0
| So far away from here